L’éclairage le plus efficace pour le bâtiment le plus élevé de suisse.

Hoffmann-La Roche se dote d’une des plus grandes installations d’éclairage LED d’Europe.

Roche Bau 1, Bâle, Suisse

Maître d’ouvrage
F. Hoffmann-La Roche AG, Bâle
Architecte
Herzog & de Meuron Architekten AG, Bâle
Planificateur de l’éclairage
Reflexion AG, Zurich
Nouvel emblème de Bâle, l’imposant immeuble de bureaux du groupe pharmaceutique Roche est visible de loin. En effet, avec ses 178 mètres de hauteur, le bâtiment conçu et réalisé par le bureau d’architectes Herzog & de Meuron est le plus haut de Suisse. Il peut abriter quelque 2000 postes de travail de haute qualité et pose aussi de nouveaux standards en matière d’efficacité énergétique.

Ce dernier aspect tenait particulièrement à cœur au maître d’ouvrage: le bâtiment devait absolument être conforme au standard suisse Minergie. Au terme d’une comparaison effectuée entre différents produits dans un intense processus d’évaluation, c’est la solution de Regent avec son efficacité système atteignant 118 lm/W qui a été retenue. Grâce à cet excellent rendement, l’installation LED choisie s’amortit en quelques années seulement. Et, en plus de l’économie d’électricité due à la haute efficacité lumineuse, l’exploitant profite des faibles coûts de cycle de vie de la LED.

Les critères à respecter dans la conception des luminaires spéciaux ronds destinés à l’éclairage général des bureaux paysagés ont été définis par le bureau d’architectes HdM. Regent y a répondu par des plafonniers encastrés Solo LED modifiés et perfectionnés. Un diffuseur microprismatique spécialement adapté aux LED haute efficacité utilisées garantit une limitation optimale de l’éblouissement. Pour les zones d’échange et le restaurant du personnel c’est la suspension Tea LED, développée par Regent et HdM, qui a été choisie.

La suspension Tea LED est utilisée en différentes longueurs, allant jusqu’à 8,7 mètres dans les parties du bâtiment courant sur plusieurs étages. Un défi a été d’adapter les luminaires aux oscillations du bâtiment, qui devaient être compensées du 5e au 32e étage en particulier. Pour répondre à cet impératif, la partie supérieure des suspentes a été réalisée en tubes métalliques qui limitent l’oscillation du luminaire. Le diamètre et l’épaisseur de paroi des tubes ont été calculés de manière exacte.